La méthode Morin-Chartier dans le cadre de mémoires et de thèses

Au fil des années, la méthode Morin-Chartier s’est avérée un outil précieux pour les étudiants de maîtrise ou de doctorat, tout autant que pour les professionnels des communications. Cette méthode d’analyse de contenu qui est issue de la recherche universitaire permet d’aborder tant les volets quantitatif que qualitatif. Elle a fait ses preuves dans le cadre de recherches liées aux communications, notamment pour l’analyse de contenus publiés ou diffusés dans les médias, mais elle est également adaptée à d’autres champs, dont la psychologie, la sociologie, et les sciences de la gestion.

La réalisation d’une étude

Le personnel du Laboratoire peut accompagner les étudiants dans les étapes de la réalisation de leur étude :

  • Mise en place du plan d’analyse
  • Définition de la question de recherche
  • Préparation du corpus réuni par l’étudiant : tri et échantillon
  • Découpage du contenu des documents
  • Évaluation des unités d’information
  • Réalisation d’un pré-test
  • Traitement des données
  • Analyse des résultats

La méthode s’avère utile afin de discerner l’impact d’un sujet d’information, d’un projet, d’une politique, d’une décision, d’une campagne, de documents d’information ou autres, à l’aide d’indices précis.

Cette approche analytique permet également de mesurer le taux de pénétration d’un message tout en identifiant les enjeux institutionnels, sociaux, politiques ou culturels, les difficultés en émergence, etc.

Comment procéder

La méthode est ainsi mise à la disposition des étudiants de maitrise et de doctorat, et ce gratuitement. L’accès à distance au logiciel CLIP, l’outil informatique de compilation développé par le Laboratoire, est également gratuit.

Les étudiants intéressés doivent cependant obtenir l’approbation de leur directeur par le biais d’un formulaire à faire signer, qu’il est possible de télécharger ici

L’étudiant peut alors communiquer avec Laurence Côté, analyste principale du Laboratoire, afin de planifier une rencontre pour évaluer les besoins de la recherche et déterminer la date d’une formation. Celle-ci est d’une durée d’environ 2 heures et elle permet à l’étudiant de débuter ses travaux de façon optimale.
Laurence Côté, analyste principale
(514) 987-3000, poste 2015
cote.laurence@uqam.ca

Doctorats réalisés avec la méthode Morin-Chartier :

  • La relation entre le monde politique, les médias et la société civile dans la construction du discours de presse sur « l’événement Stan » (Octobre 2005, Chiapas, Mexique)
    Julie MORALES, 2009, Université Paris-Est, France
    Direction : Nancy Berthier 
  • Les communications interactives dans l’appropriation et l’évaluation des sites web
    Francine CHAREST, 2007
    Direction : François Bédard
  • L’identité organisationnelle : l’enjeu principal de la gestion de la communication organisationnelle? / Analyse du positionnement des différentes parties prenantes en regard de l’identité coopérative du Mouvement Desjardins
    Jean-Pierre BEAUDRY, 2006
    Direction : Danielle Maisonneuve
  • Politisation des communications organisationnelles dans les entreprises publiques au Québec : les questions environnementales et la Société des alcools du Québec
    Danielle MAISONNEUVE, 1994
    Direction : Dennis Murphy

Mémoires réalisés avec la méthode Morin-Chartier :

  • Communiqués de presse et influence sur les récepteurs : étude de cas sur le secteur de l’exploration minière au Québec
    France BOISJOLI, 2008
    Direction : Danielle Maisonneuve
  • Traitement médiatique d’un sujet d’actualité par la presse martiniquaise : cas de la pollution des sols par la chlordécone en Martinique.
    Justine LORDINOT, 2008
    Direction : Bruno Ollivier
  • La triangulation des effets d’un plan de communication à l’aide d’une étude de cas en relations publiques portant sur un projet de télé dépistage de la rétinopathie diabétique.

    David VALLERAND, 2003  
    Direction : Danielle Maisonneuve
  • La souffrance en col blanc
    Monique DEVIARD, 2002
    Direction : Jacques Rhéaume
  • Internet et les médias traditionnels : analyse du discours de La Presse et du Devoir sur l’émergence des nouvelles technologies de communication.
    Christian LERAY, 2002
    Direction : Gaëtan Tremblay
  • La contribution des médias à la construction du sens. Analyse de la couverture d’un événement à portée nationale: la tentative de prise de contrôle du transporteur Air Canada par le conglomérat ONEX
    Hélène LÉVESQUE, 2002
    Direction : Danielle Maisonneuve
  • Relations publiques et communications organisationelles: analyse des processus de communication interne de la SAQ à des fins d’information dans le cadre d’une gestion de crise.
    Mathieu POIRIER
    Direction : Danielle Maisonneuve  
  • Le traitement médiatique de normes sociales liées à la périnatalité au Québec
    Sylvie-Louise DESROCHERS
    Direction : Lise Renaud
  • Construction et déconstruction d’une légitimité scientifique : le GIEC vu par Le SoirPatrick BARTHOLOMÉDirection : Geoffrey GeuensUniversité de Liège, Belgique
  • L’Impact de la publication de nouvelles médiatiques sur les investisseurs du secteur minier
    Karine CASAULT, 2012
    Direction : Corinne Gendron

Travaux de maîtrise en cours

  • L’accession au pouvoir de Kim Campbell : une analyse du rôle des médias. Genre, médias et politique.
    Guy GENDRONDirection : Jean-Claude Bürger et Yolande Cohen
  • Le traitement de la victoire du parti flamand N-VA de Bart de Wever aux élections législatives fédérales belges du 13 juin 2010 dans les quotidiens francophones « Le Soir » et « La Libre Belgique » et les quotidiens néelandophones « De Standaard » et « De Morgen ».
    François KOCHDirection : Pierre VerjansUniversité de Liège, Belgique
  • Analyse de discours médiatique sur le cancer du sein au Québec : le cas de la presse écrite francophoneDominique MARTELDirection : Danielle Maisonneuve