Présentation des conférenciers

Claude Béland

Avocat émérite, président du Mouvement démocratie et citoyenneté du Québec, ancien Président du Mouvement Desjardins, professeur associé à l’Ecole des sciences de la gestion, président du Groupe international de recherche en éthique financière et fiduciaire (UQAM), et professeur invité à l’Institut de recherche et d’éducation pour les coopératives et les mutuelles (IRECUS) à l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada).

Claude Béland est actuellement professeur associé à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et à l’Institut de recherche en coopération de l’Université de Sherbrooke. Il est aussi président du conseil de la Fondation Lionel-Groulx, du Groupe International de recherche en gestion financière de l’UQAM ainsi que du Mouvement Démocratie et Citoyenneté, depuis 2003. Il est auteur de plusieurs ouvrages sur la voie citoyenne et le coopératisme. Il fut président du Mouvement Desjardins de 1987 à 2000 et, ultérieurement, du conseil d’administration du MEDAC, le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires.

Claude Béland est avocat et détenteur de nombreuses distinctions étant Officier de l’Ordre du Québec ainsi que de l’Ordre des francophones d’Amérique. Il détient des doctorats honoris causa de l’Université Laval, de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Montréal, de l’Université de Sherbrooke ainsi que de l’Université Jean Moulin, à Lyon, en France.

Nadège Broustau

Professeure – chercheure, Chaire de relations publiques et communication marketing, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Professeure régulière au département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis juin 2011, et chercheure associée au Laboratoire d’analyse de presse Caisse-Chartier, Nadège Broustau allie expérience professionnelle dans la pratique des métiers de la communication et expérience universitaire en recherche et enseignement dans les domaines de la communication et de la sociologie.

Titulaire d’un doctorat en communication publique et en journalisme politique à l’Université Laval, Nadège Broustau a aussi effectué un post-doctorat en communication au sein du Groupe de recherche sur les mutations du journalisme (GRMJ). En sa qualité de professeure au département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal, elle enseigne les cours de relations presse, d’écriture en relations publiques, et de stratégies de recherches mixtes.

Ses intérêts de recherche concernent les relations publiques, le journalisme, les représentations médiatiques, les stratégies de communication et leur évolution dans l’économie sociale et solidaire, particulièrement dans les organisations coopératives, et les pratiques de communication dans le milieu culturel et artistique.

En 2012, elle a participé à plusieurs événements scientifiques et grands publics sur les enjeux du milieu coopératif (notamment Conférence internationale de Venise) et a présenté à deux reprises les prémisses conceptuelles et pratiques de l’axe de recherche « Communication et coopératives» de la Chaire de relations publiques et communication marketing : à la School of Applied Social Sciences de l’Université de Stirling (Écosse) en avril 2012, ainsi qu’au Congrès national de la Société canadienne de relations publiques à Victoria, B.C. (Canada) en juin 2012. Elle a également co-supervisé une étude menée par la Chaire en collaboration avec la firme marketing IPSOS sur les perceptions des membres et des non-membres envers les coopératives, dont les résultats seront présentés en primeur au Sommet international des coopératives.

Satoko Chikamoto

Chercheure à l’Institut japonais des coopératives de consommateurs, membre du comité exécutif de la Société japonaise d’étude sur les coopératives, et enseignante à l’Université de Rikkyo et à l’Université Tsuru (Japon)

Madame Satoko Chikamoto est chercheure régulière à l’Institut japonais des coopératives de consommateurs et membre du comité exécutif de la Société japonaise d’études sur les coopératives. Elle est également enseignante à l’Université Rikkyo et à l’Université Tsuru (Japon). Elle est titulaire d’un Master en sociologie. Ses recherches s’orientent principalement sur la communication entre membres et dirigeants dans les organisations coopératives, en utilisant la méthode statistique et des entrevues quantitatives.

Madame Satoko Chikamoto est auteure de plusieurs articles, dont « How do Mothers with Young Children Co-operate in Modern Society? » paru dans Co-operation in Daily Life (2006), et « Who is the Manager in Your Kitchen, Wife or Hasband? » paru dans World (2009).

Mark Craig

Directeur des affaires corporatives, The Co-operative Group (Manchester, Royaume-Uni)

Mark Craig est directeur des affaires corporatives au sein de The Co-Operative Group, poste qu’il occupe depuis septembre 2010 après en avoir été le directeur des communications. Sa principale mission est d’élaborer des rapports et des études faisant le bilan sur les relations publiques, les communications internes, les affaires publiques ainsi que les activités sociales et responsables du groupe.

M. Craig cumule une expérience de plus de 30 ans au sein du mouvement coopératif. Il a notamment travaillé pour des compagnies telles que Oxford, Swindon & Gloucester Cooperative (poste de responsable des relations publiques et des relations avec les membres occupé pendant six ans) et pour CRS (en tant que chargé des relations avec les membres, poste occupé pendant cinq ans).

Avant de se joindre à The Co-operative Group, M. Craig fut aussi directeur général des affaires corporatives à United Co-operatives de 1994 à 1997, poste au sein duquel il avait la responsabilité de l’ensemble des activités relatives aux affaires corporatives : relations et affaires publiques, relations avec les membres, et activités communautaires et caritatives.

Patrick Duguay

Directeur général, Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides (Québec, Canada)

Patrick Duguay est directeur général de la Coopérative de développement régional (CDR) Outaouais-Laurentides depuis avril 2001. Par son travail et celui de son équipe, la CDR Outaouais-Laurentides accompagne le développement coopératif de ce vaste territoire aux dimensions tant rurales qu’urbaines.

Bachelier ès sciences de l’Université de Montréal, il a participé à la fondation de nombreuses coopératives notamment dans le secteur du tourisme, de l’agroalimentaire et des nouvelles technologies de l’information. Fortement engagé dans la construction d’une économie plus humaine et soucieuse de répondre au besoin de développement des collectivités, Patrick Duguay a fait de la coopération sa pratique privilégiée.

Pendant 6 ans, il a été président de la Société de diversification économique de l’Outaouais, un important fonds d’investissement entièrement administré par les acteurs du développement économique régional. Engagé dans sa communauté, Patrick Duguay siège à de nombreux conseils d’administration d’entreprises et d’organisations locales et régionales en plus d’être président du conseil d’administration du Chantier de l’économie sociale et président du Réseau d’investissement social du Québec (RISQ).

Isobel Findlay

Professeure associée, Département de management et marketing, Centre d’études sur les coopératives, Université de Saskatchewan (Canada)

Dr. Isobel M. Findlay, professeure associée au département de management et marketing à l’école de commerce Edwards, est aussi chercheure au Centre d’études sur les coopératives, et co-directrice de l’Institut universitaire pour la recherche sociale à l’Université de Saskatchewan.

Isobel Findlay enseigne et publie sur les thèmes de la communication marketing, notamment dans les organisations coopératives. Elle s’intéresse particulièrement à l’esprit d’entreprise autochtone, et à la loi et la culture qui les gouvernent. Sa recherche examine les communications, les communautés culturelles, la diversité en milieu de travail, les organisations autochtones et associatives, les partenariats et la gouvernance, l’économie sociale, la responsabilité sociale des entreprises, les indicateurs de performance et les normes de reporting.

Jean-Pierre Girard

Expert-conseil en entreprises collectives, chercheur, Organisation internationale des coopératives de santé (Québec, Canada)

Détenteur d’une maîtrise en gestion des coopératives, Jean-Pierre Girard est expert-conseil en entreprises collectives, expérience qu’il cumule depuis près de 30 ans. Il concilie à la fois une pratique d’enseignement et de recherche universitaire au Québec et en Afrique et une expérience de terrain dans des fonctions de gestionnaire, consultant et expert auprès d’une grande variété d’organismes au Québec et sur le plan international. Il a notamment occupé la fonction de premier directeur général de la Confédération québécoise des coopératives d’habitation. Ses derniers mandats d’expert ont eu lieu auprès du ministère de l’Emploi du gouvernement de Flandre pour supporter des promoteurs d’entreprises collectives et du gouvernement du Pays de Galles pour l’implantation d’un réseau de coopératives offrant des services à domicile auprès des aînés.

Il compte à son actif près de 200 écrits en français, en anglais et en espagnol incluant la rédaction ou la direction de livres, des chapitres, des articles destinés à des revues scientifiques, des cahiers de recherche, des articles de vulgarisation. En 2009, il a collaboré à un ouvrage de l’OCDE portant sur les nouveaux secteurs d’actions des entreprises sociales. Depuis 2001, il est membre du bureau de direction de l’Organisation internationale des coopératives de santé.

Rachel Griffiths

Co-fondatrice et associée, Reputation Consultancy (Manchester, Royaume-Uni)

Rachel Griffiths est co-fondatrice de Reputation Consultancy, entreprise fondée en 2009 et rapidement reconnue pour sa vision moderne du management d’entreprise et de la communication marketing. Nommée titulaire de l’Institut de relations publiques et membre de l’International Coaching Federation, Rachel Griffiths a participé à la fondation de The Reputation Consultancy après 15 ans d’expérience professionnelle en relations publiques et communication marketing auprès d’une grande variété d’entreprises. Des entreprises telles que HSBC, Whitbread, Marks and Spencer et Cadbury, ainsi que de nombreuses organisations du secteur coopératif ont pu bénéficier de ses compétences modernistes de la communication marketing.

Première adjointe du Comité Exécutif de UK Mutual Insurance Sector, elle a dirigé une équipe de 13 membres pour mener une campagne de communication afin d’améliorer la réputation des organisations issues du milieu mutualiste et corporatif. Travaillant au sein du secteur coopératif du Royaume-Uni, elle a élaboré un cadre structurel pour la Cooperative Fortnight, campagne nationale d’une durée de 15 jours qui a pour objectif d’accroître l’image, la réputation et la représentation du milieu coopératif. Elle continue cette année à travailler avec le secteur coopératif dans le cadre de l’Année internationale des Coopératives. Elle a présenté ses travaux sur le management de réputation d’entreprise lors d’une conférence avec la CIPR (Chartered Institute of Public Relations). Elle est régulièrement invitée à intervenir lors de différents évènements, autour du thème principal « réputation et opportunités pour le secteur mutualiste et corporatif » ou « comment reconstruire l’image des secteurs financiers », comme récemment à l’ICMIF (International Co-operative and Mutual Insurance Federation), aux conférences de Toronto, Manchester et Londres.

Jo M. Katambwe

Professeur au Département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières (Québec, Canada)

Jo M. Katambwe est titulaire d’un doctorat en communication de l’Université de Montréal. Au cours de son cheminement de carrière, M. Katambwe a occupé un poste de chercheur au ministère fédéral des communications, poste dans lequel il a travaillé sur l’informatisation du travail et l’impact des nouvelles technologies de communication. Il a par la suite oeuvré pendant plusieurs années à titre de consultant pour des organismes publics et privés, tout en occupant des fonctions d’enseignant dans des universités au Québec et en Ontario.

Jo M. Katambwe s’intéresse tout particulièrement à la problématique des organisations solidaires et aux procédures d’accord dans les équipes multidisciplinaires et diversifiées dans différents domaines de la pratique professionnelle. Intéressé par la recherche-action, il tente de confronter son modèle dialogique de la communication aux diverses problématiques qu’il rencontre sur le terrain des organisations, particulièrement à la problématique de la coordination. Il étudie également le lien organisationnel et ses différentes expressions dans les organisations complexes, multiculturelles et virtuelles. Le rapport entre les discours et l’éthique dans ces organisations fait également partie de ses préoccupations de recherche.

Christiane Lecoq

Chargée de promotion et de communication, Copland, Membre du Comité exécutif de la Confédération générale des Scop (France)

Christiane Lecocq est entrée dans le monde de la coopération en participant à la création de la Scop Copland en 1981, avec 12 personnes dont 12 coopérateurs. En 1994, elle est élue pour occuper la fonction de PDG de la coopérative, qui comptait alors 19 salariés. Elle s’emploie à développer la Scop qui passe en 1998 à 25 personnes ; sa croissance sera constante mais maîtrisée. À ce jour, le CA est passé à 5 Millions d’euros pour un effectif de 48 salariés, dont 38 coopérateurs associés.

Parallèlement à ce mandat, elle s’investit dans une entreprise de bâtiment et travaux publics (BTP) spécialisée dans la construction de lignes électriques, d’abord dans le cadre de la Fédération des Scop du BTP, au sein de laquelle elle est élue en 1999 pour présider la Fédération Régionale d’Aquitaine des Scop du BTP. Elle participe ainsi au Bureau National de la Fédération depuis 12 ans, et, depuis 4 ans, à titre de Vice-Présidente.

À l’issue du Congrès des Scop en mai 2008, le Président de la Confédération des Scop, Patrick Le Nancker, lui a confié le poste de chargée de promotion et de communication au sein du comité exécutif correspondant.

Francyne Morin

Conseillère aux communications, Année internationale des Coopératives, Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) (Québec, Canada)

Francyne Morin possède une longue expérience de la communication d’entreprise et de la communication-marketing, acquise principalement dans les milieux de la culture et des médias. Avant de se joindre au Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, Mme Morin a dirigé les communications d’importantes sociétés d’État, notamment à Télé-Québec, où on lui doit le repositionnement du télédiffuseur et sa nouvelle identité de marque, et également à la Société de la Place des Arts, le plus important centre culturel au Québec. Francyne Morin est titulaire d’un baccalauréat en communications acquis à Londres.

Bernard Motulsky

Professeur – chercheur, titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l’Université du Québec à Montréal (Québec, Canada)

Co-auteur du livre Comment parler aux médias, Bernard Motulsky possède une expérience de plus de 25 ans dans le domaine de la communication et des relations publiques. Détenteur d’un doctorat en philosophie, il est titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing (CRPCM) de l’UQAM. Il a débuté sa carrière comme rédacteur et journaliste avant de devenir professeur de communication à l’Université Laval puis professeur au département de communication sociale et publique à l’UQAM.

Il a occupé plusieurs postes clés dans le milieu des communications, en particulier au sein du Groupe Cossette, au gouvernement du Québec, à la Bourse de Montréal et à l’Université de Montréal où il a été directeur général des communications jusqu’en 2006. Il est Président du Conseil consultatif de régie administrative de l’Autorité des marchés financiers du Québec (AMF) depuis 2005. Il est également membre du conseil d’administration de Relations publiques sans frontières et membre du conseil d’administration de la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP).

En 2012, il a mis sur pied l’axe de recherche « Communication et coopératives » à la CRPCM et piloté une étude menée par la Chaire en collaboration avec la firme marketing IPSOS sur les perceptions des membres et des non-membres envers les coopératives, dont les résultats seront présentés en primeur au Sommet international des coopératives.